• en
  • fr
  • ro

Blog

Combien de tous les enfants que tu connais veulent aller à l’école ? Pour Dorina, c’est son plus grand désir

C’est très difficile parler des malades de cancer sans entrer dans l’espace du pathétisme. Ce que nous essayons de vous raconter sont des choses réelles, sans dramatiser, mais aussi sans faire les choses plus belles qu’elles sont dans la réalité.

Dorina - 9 ani

Dorina a 9 ans et un diagnostique de leucémie miéloblastique. La fille a été diagnostiquée en 2011. Après la troisième série de cytostatiques, la petite a été en coma pendant neuf jours. Dès qu’elle est revenue à la vie, elle a un « tic » – elle embrasse tout le monde et c’est très difficile de « sortir » de ses bras.

Dès 2011 et jusqu’à maintenant, elle a fait plus de 15 cures de cytostatiques.

L’année passée, Dorina a reçu un transplant de cellules souches de son frère et elle a été « accueillie » dans l’une des chambres de transplant construites par les fondatrices de l’Association Fais don de la vie, utilisant de l’argent donné par les sponsors en redirigeant 20% de l’impôt sur le profit.

Dans le cas de Dorina, seulement trois de ses dix frères ont été compatibles pour le transplant, et les analyses nécessaires ont du être extrêmement précises, faites avec des appareils très performants. La dotation de l’hôpital a eu un impact signifiant.

J’ai parlé avec Dorina quand elle est allée à Fundeni pour son bilan de santé, 11 mois après le transplant. La fille se sent assez bien et elle a commencé à grossir. Car le dialogue que je portais avec sa mère était plutôt ennuyant pour un enfant son âge, je lui ai demandé de nous dessiner quelque chose. Parmi d’autres images, elle s’est dessinée à soi-même, avec son frère, Florin, qui lui a donné les cellules souches. La fille s’est dessinée à soi-même avec des cheveux et à son frère, sans.

Dorina 4 - 9 ani

Maintenant, le plus grand malheur de la petite est qu’elle ne peut pas aller à l’école avec les autres enfants. Chaque jour, quand elle voit ses frères allant à l’école, elle dit « Moi, je suis conne ! Pourquoi est-ce que je ne peux pas aller à l’école ? Je veux y aller aussi, car je ne suis plus malade ». Son malheur est encore plus grand quand elle voit que sa sœur cadette va à l’école aussi.

Share on FacebookTweet about this on Twitter
21.07.2014 Nu sunt comentarii

Spune parerea ta

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.